• Un amour de paille

    Un épouvantail
    Aux cheveux de paille
    A un coeur aussi
    Sous ses vieux habits



    Je suis la terreur
    Des petits oiseaux
    Le souffre douleur
    Des vilains marmots



    Au milieu des champs
    Battu par les vents
    Mes bras en croix
    S'étirent comme une croix



    On me montre du doigt
    On se moque de moi
    On ne devine pas
    Que j'ai un coeur qui bat



    Cueillant dans le pré
    Les fleurs de l'été
    Etait venue une fille
    Douce et gentille



    Blonde comme les blés
    Les sabots cirés,
    Comme elle était belle,
    Fière, dans le soleil.



    S'approchant de moi,
    Elle me regarda
    Sous mon chapeau gris,
    Et puis, elle m'a souri.



    Je ne savais pas
    Je ne pouvais pas
    Sourire moi aussi,
    Je n'avais pas appris.



    On m'avait donné
    Depuis des années,
    Visage grimaçant
    D'un air menaçant.



    Alors, lentement,
    Presque tendrement,
    Elle piqua une fleur
    Tout pres de mon coeur



    Et depuis il bat.
    Elle ne le sut pas.
    Car vite elle s'en fut,
    Je ne l'ai jamais revue.



    On dit qu'un garçon
    La vit près du pont
    Morte le lendemain
    De la paille dans les mains.


  • Commentaires

    1
    Innocente
    Lundi 28 Août 2006 à 22:12
    la fin
    donne froid dans le dos... bisous fruités
    2
    Mardi 29 Août 2006 à 08:30
    c'etait
    fait pour...Sourire
    3
    Mardi 29 Août 2006 à 09:05
    Bonjour LDO
    comme dirait Bernard... C'est une bien belle et tragique petite histoire, elle est sortie de ton imagination?
    4
    Mardi 29 Août 2006 à 09:57
    Bonjour Lumieredesombres
    un poème superbe et très troublant. Chouette image aussi, c'est quoi cette peinture ?
    5
    Mardi 29 Août 2006 à 12:04
    bonjour Flo
    c'est une histoire tout droit sorti de mon imagination. j'ai toujours aimé les petites histoires ordinaires qui tournent à l'horreur parfois. j'ai ete souvent impressionnée par stephen king, dont les histoires commencent toujours banalement avec des gens ordinaires... et ddoucement ça bascule...
    6
    Mardi 29 Août 2006 à 12:05
    bonjour Frenchmat
    c'est une peinture de van gogh de ses debuts et qui s'appelle je crois de mémoire "la jeune fille dans la rue".
    7
    Mardi 29 Août 2006 à 12:12
    Eh bien je crois
    que tu peux continuer à écrire dans le style de Stephen King ou même dans celui d'Edgar Poe, j'aime beaucoup... merci à toi
    8
    Mardi 29 Août 2006 à 12:34
    pas de merci
    entre nous Flo.... bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :