• Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.


    Wim Wenders

     

    Extrait du magazine Jonas - Décembre 2001

    04-09-2009


    4 commentaires
  • Depuis le mois de juin je suis orpheline. Comme ça d'un coup. J'ai perdu mes deux parents. Comme ça d'un coup. Ce n'est pas une maladie. Quoi que. Ce n'est pas un accident. Quoi que. C'est rude. C'est dur. C'est chagrin. C'est incompréhensible.

    Ils ne sont pas morts. Juste effacés de ma vie. Ils ne sont pas morts mais c'est tout comme puisqu'ils m'ont effacés de leur vie. Enfin je voudrais bien.

    Même s'ils crient à la terre entière que je suis un monstre ( peut être le suis-je), même s'ils hurlent qu'ils m'ont reniée avec toute ma descendance, ma famille et mes amis, ils ne m'oublient pas. J'aimerai pourtant. Qu'ils oublient d'appeler mes amis pour leurs dire tout le mal qu'ils pensent de moi. Qu'ils oublient d'appeler mon patron pour lui dire que je suis voleuse et menteuse. Qu'ils oublient de harceler le monde entier pour lui vomir mes soi disant péchés. Qu'ils m'oublient.

    Ils veulent me détruire, m'empêcher de construire ma vie. Dommage, je suis heureuse quand malgré tout. Même si un parfum de regrets flotte parfois pour tout ce qui a été gaché, détruit, pourri.

    Tant pis, je ne me laisserai pas abattre, je continuerai mon chemin.

     03-09-2009 12:04:24


    6 commentaires
  • Il pleure dans mon coeur

    Il pleure dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville ;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur ?

    Ô bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits !
    Pour un coeur qui s'ennuie,
    Ô le chant de la pluie !

    Il pleure sans raison
    Dans ce coeur qui s'écoeure.
    Quoi ! nulle trahison ?...
    Ce deuil est sans raison.

    C'est bien la pire peine
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon coeur a tant de peine !

     

    Paul VERLAINE   (1844-1896)


    3 commentaires
  • Le week end s'est achevé et je reprends le train train quotidien...

    Mais pour éclairer ma semaine, brille dans ma tête et mon coeur, un rayon de bonheur. Oh rien de particulier, juste lui et moi, quelques amis parfois. Juste nous et notre amour tranquille. Rayon de soleil et matins calins coquins. Mots doux, mots d'amour. Une promenade en amoureux en se tenant par la main. Savoir qu'il est là, pour moi, mon soutien , mon amour, mon toujours.

    Week end ordinaire d'amour extraordinaire...


    5 commentaires
  • Chaque année, à la rentrée, je m'achete un petit carnet d'adresse. Tout simple. En papier. Oui oui en papier, pas un carnet électronique. Chaque année, je fais défiler les noms, les prénoms. Des souvenirs parfois reviennent. Parfois un abîme de perplexité...Nostalgie, sourires, fous rires. Vais-je tous les recopier? Certains se sont éloignés, à cause de la vie qui nous bouffent, du temps qui nous échappe. Et chaque année je recopie ces petits morceaux de vie, de ma vie... De même pour les adresses internet.. c'est hallucinant les adresses que l'on peut stocker pour rien.Et chaque année mon petit carnet m'accompagne, mémoire fidéle pleine de numéros et de lieu de vie. Un petit quartier de vie qui m'éclaire comme un quartier de lune ou un rayon de soleil...


    2 commentaires