• Les arbres

     


    ... C'est qu'ils portent en eux, les arbres fraternels,
    Tous les débris épars de l'humanité morte
    Qui flotte dans leur sève et, de la terre, apporte
    A leurs vivants rameaux ses aspects éternels.

    Et, tandis qu'affranchis par les métamorphoses,
    Les corps brisent enfin leur moule passager,
    L'Esprit demeure et semble à jamais se figer
    Dans l'immobilité symbolique des choses.


     Armand Sylvestre (1837-1901)



     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Août 2006 à 13:58
    merci
    pour le compliment, en espérant que ton mariage coule des jours heureux.bises
    2
    Dimanche 20 Août 2006 à 13:59
    ce n'etait pas
    le plus beau jour de mavie comme on se plait à le dire, mais le premier des plus beaux jours de ma vie...bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :