• L'angoisse du crépuscule

    16 heures après-midi de novembre.


     


    La lumière décline.


     


     L'angoisse monte.


     


     La peur du noir ?


     


     La peur du vide ?


     


     Les glaçons tintent.


     


    L'heure de boire.


     


    Compulsivement.


     


    Comme les bêtes qui se rassemblent autour du point d'eau.


     


    Revoir la lumière. Vite.


     


     Angoisse. Solitude. Désir ?


     


    Le soleil décline.


     


    Les voix s'éteignent.


     


    Envie de draps froissés.


     


    Peau malmenées.


     


    Yeux frippés.


     


    Envie de dormir. Envie de Partir.


     


    Le Noir.


     


    Peur.


     


    Néant.


     


    Vite. Fée électrique.


     


    Parler plus fort.


     


    Conjurer le sort.


     


    S'ébrouer.


     


    Le malaise est passé.


     


    Redécouvrir aux flammes artificielles.


     


    Faux paradis.


     


    Chacun rentre chez soi.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 16:57
    oui
    je rentre en effet ..
    2
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 17:06
    bonsoir charmi
    ne reste pas dans le noir...
    3
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 18:57
    Bonsoir LDO
    Un joli texte qui sied à ton pseudo ;-) Bise
    4
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 19:44
    rires
    French et dire que je n'y ai meme pas pensé...bonne soirée à toi
    5
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 20:49
    Clic !
    Du faux paradis au faux pas hardi il n'y a qu'une langueur à traverser et à transgresser. Dans un changement de lumière éteint celle qui te déplait.
    6
    Vendredi 1er Décembre 2006 à 22:05
    j'ai eteint
    les lumieres noires pour ne garder que le rose que je veux donner à la vie
    7
    NIL
    Mardi 28 Mars 2017 à 08:55

    70 ans avant d'accéder à la parole des peurs du crépuscule

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :